D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan

D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan

BulleBulleBulleBulle

D'après une histoire vraie

« Tu sais parfois, je me demande s’il n y a pas quelqu’un qui prend possession de toi. »

La quatrième de couverture est relativement courte mais résume bien la trame de fond de ce magnifique roman de la rentrée littéraire 2015.
L’histoire s’articule autour de deux axes: d’une part, celui de la manipulation et de l’aliénation d’un individu par un autre et, d’autre part, le questionnement d’un écrivain quant à la part de vérité que le lecteur croit/aimerait lire dans un roman et la nécessité de placer de tels éléments dans son écriture.
Les deux éléments sont parfaitement maîtrisés par de Vigan.
L’auteur parvient à bien restituer l’ambiance de cette possession de l’une par l’autre – l’on se croirait tantôt dans le film « Single White Female », tantôt dans le film et/ou livre « Misery » de Stephen King ou encore dans « Juste une ombre » de Giebel. La tension reste entière jusqu’à la dernière page.
Quant au fait que l’auteur flirte perpétuellement entre la réalité et la fiction, il faut bien reconnaître que Delphine de Vigan excelle dans cette discipline. Déjà avec « Rien ne s’oppose à la nuit », le lecteur nageait dans ce questionnement mais, ici, l’auteur en rajoute une couche… son personnage se confondant, quasiment trait pour trait, à l’image que le public a de Delphine de Vigan.
Le tout écrit dans son style habituel, style ayant la magie – pour quelle raison?, je l’ignore – de transporter le lecteur de la première à la dernière page.
Cet ouvrage est nominé au Goncourt 2015. Que ce soit ce prix ou un autre, il serait, à mes yeux, totalement justifié!

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s