Le champ de bataille – Jérôme Colin

Le champ de bataille – Jérôme Colin

BulleBulleBulleBulleBulle

Le champ de bataille

Le problème avec les enfants, c’est qu’ils grandissent. Un jour, sans prévenir, ils claquent les portes, rapportent de mauvaises notes et ne s’expriment que par onomatopées. Surtout, ils cessent de vous considérer comme un dieu sur terre. Et ça, il faut l’encaisser.
La science explique qu’ils n’y sont pour rien. C’est leur cerveau en formation qui les rend feignants, impulsifs et incapables de ramasser leurs chaussettes. N’empêche. On n’a jamais rien créé de pire que les adolescents du virtuolithique.
Voici l’histoire d’un couple sur le point de craquer face aux assauts répétés de leur fils de 15 ans. Qu’ont-ils mal fait ? Rien. Mais la guerre est déclarée. Et ils ne sont pas préparés. L’école les lâche, le père part en vrille, la mère essaie d’éteindre l’incendie.

Arghhhhhhhhhh… mais comment Jérôme Colin est-il parvenu à rentrer chez nous sans que je m’en rende compte? 🙂
J’ai profité d’un après-midi sans ados ni enfants – oui, oui, cela existe! – pour me plonger dans ce livre et je l’ai dévoré du début à la fin!
Certes, ce n’est pas de la grande écriture mais ce roman a la grande qualité d’être juste, intelligent, sensible et si criant de vérité(s) – on s’y retrouve sans grandes difficultés. Bon, bien sûr, cela reste un roman donc l’histoire prend une tournure plutôt improbable dans mon/notre cas mais j’ai adoré me retrouver, à nouveau, dans ce grand Bruxelles que j’aime tant!
Encore un coup de coeur 2018!

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s