leurs enfants après eux – Nicolas Mathieu

leurs enfants après eux – Nicolas Mathieu

BulleBulleBulleBulleBulle

leurs enfants après eux

Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.

Rentrée littéraire #8
Wouah, quel superbe roman!
Nicolas Mathieu réalise ici un magnifique roman initiatique sur plus de 6 ans: Anthony a 14 ans durant l’été 1992 et se traîne dans sa banlieue lorraine, en mal d’occupations, cumulant les mauvaises fréquentations, les expériences diverses et fantasmant sur la belle Steph.
L’histoire n’est « rien d’autre » que la vie de ces personnages – Anthony, ses parents, son cousin, quelques filles, la ZUP et Hacine – que l’on retrouve tous les deux étés et, pourtant, le lecteur est véritablement happé par ce récit, la psychologie des personnages et la plume de l’auteur.
Le livre débutant par « 1. 1992 Smells Like Teen Spirit » regorge de références aux années ’90: d’une part, on ne peut qu’acquiescer en page 63 quand Nicolas Mathieu nous parle de « un titre de Bryan Adams assez gnangnan » – pas besoin de filtre pour entendre « Everything I do, I do it for you » à la lecture de cette phrase – et, d’autre part, c’est bien la première fois qu’un livre mentionne la série Cap Danger (Danger Bay que je suivais en VO lorsque, moi, j’avais 14-16 ans – qu’est-ce que j’ai pu fantasmer adolescente sur Christopher Crabb!).
Nicolas Mathieu place l’action de son roman dans le bassin sidérurgique lorrain, cette région sinistrée suite à la fermeture des nombreux hauts-fourneaux qui, aujourd’hui encore, peine à se dessiner un autre futur. Etant donné que j’habite le pendant belge de cette région, cette localisation m’a également interpellée – il est comique de noter comment l’auteur travestit les noms de villages et des usines.
Vraiment une petite pépite sur la passage de l’adolescence à l’âge adulte, ainsi qu’une belle réflexion sur le désœuvrement des jeunes (et moins jeunes)!
Un tout grand merci à Rakuten et ses matches de la rentrée littéraire de m’avoir fait parvenir ce livre.
#MRL18 #Rakuten

Cet article a été publié dans Lecture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour leurs enfants après eux – Nicolas Mathieu

  1. Ping : Nicolas Mathieu – Leurs enfants après eux | Sin City

  2. Mokamilla dit :

    Merci pour cette participation ! Délibérations en cours pour le choix de la chronique gagnante ! Moka- Marraine Rakuten!

  3. Ping : Aux animaux la guerre – Nicolas Mathieu | letempslibredenath

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s