Les choses humaines – Karine Tuil

Les choses humaines – Karine Tuil

Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale.

# RL 2019 – 02
Second livre de cette rentrée littéraire et seconde bonne pioche.
Mais, bon, tout comme pour Paolo Giordano, celui-ci je l’attendais également.
Après avoir lu   L’invention de nos vies et L’insouciance, il semblait peu probable que Karine Tuil puisse me décevoir avec « Les choses humaines » et je confirme: c’est un coup de cœur!
Les personnages sont caricaturés / caricaturaux au plus haut point: Jean – le père – est un autodidacte complètement imbu de sa personne, égocentrique et hautain, Claire – la mère – est, elle, la caricature de la journaliste engagée dans les droits et le respect des femmes tandis que leur rejeton, Alexandre, est le modèle d’une réussite scolaire et d’une prochaine réussite sociale.
Le décor est planté, la vie s’annonce belle pour tous (enfin, pour ce qui est du paraître… la réalité est, comme souvent, moins vertueuse et entachée de tromperies et trahisons en tous genres) mais, bien vite, la machine va s’enrayer et, habilement, la situation va complètement échapper aux différents protagonistes.
Ce livre est donc le récit de cette lente descente aux enfers, la lutte entre deux versions que tout oppose et cette vérité judiciaire qu’il importe de déceler. Ce roman surfe sur la vague de l’actualité mais questionne également sur la construction des individus – le rôle si décisif de l’entourage familial pour forger les adultes d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
Un coup de cœur!

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les choses humaines – Karine Tuil

  1. Ping : L’homme, un animal civilisé (Les choses humaines, Karine Tuil) – Pamolico : critiques, cinéma et littérature

  2. Ping : Karine Tuil – Les choses humaines | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s