Glaise – Franck Bouysse

Glaise – Franck Bouysse





Au cœur du Cantal, dans la chaleur de l’été 1914, les hommes se résignent à partir se battre, là-bas, loin. Joseph, tout juste quinze ans, doit prendre soin de la ferme familiale avec sa mère, sa grand-mère et Léonard, vieux voisin devenu son ami. Dans la propriété d’à côté, Valette, tenu éloigné de la guerre en raison d’une main atrophiée, ressasse ses rancunes et sa rage. Et voilà qu’il doit recueillir la femme de son frère, Hélène, et sa fille, Anna, venues se réfugier chez lui. L’arrivée des deux femmes va finir de bouleverser un ordre jusque-là immuable et réveiller les passions enfouies.

Cinquième roman de Franck Bouysse que je lis et cinquième réussite: cet auteur décrit à merveille ces personnages ruraux du Cantal, ces hommes et femmes de la terre aux paroles et actes durs mais, chez certains, cette carapace cache des cœurs tendres.
Valette fait partie des hommes qui ont un mauvais fond, une violence à peine enfouie alors que Joseph, son voisin de 15 ans, en est tout le contraire.
L’arrivée d’Hélène et de sa fille Anna va bouleverser cet équilibre précaire, la confrontation entre ces deux mondes semble inévitable.
Difficile de parler de la deuxième thématique sans ne pas spoiler… je n’en dirai donc rien sauf qu’elle est parfaitement maîtrisée, amenée tout en tendresse au grand dam de l’un des personnages principaux.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s