Parler comme tu respires – Isabelle Pandazopoulos 

Parler comme tu respires – Isabelle Pandazopoulos





Sibylle a 15 ans. Depuis son entrée au CP, elle bégaie, ce qui ne l’empêche pas d’être une excellente élève, très douée en dessin. Rien n’y a fait, ni les visites chez les orthophonistes ni l’aide de ses parents qui l’entourent avec affection. Alors que son orientation de fin de troisième doit bientôt se décider, Sibylle se révolte soudain contre ses parents qui souhaitent qu’elle fasse des études longues et impose son désir  : elle deviendra tailleuse de pierre. 

Nominé Prix Farniente 2023
Il s’agit donc, encore une fois, d’un roman jeunesse. 
Isabelle Pandazopoulos aborde ici la thématique du bégaiement; Sibylle a 15 ans et bégaie depuis pas mal d’années. La pauvre bute bien souvent sur le début des mots, certains amis bien intentionnés terminent ses phrases et, un jour, elle n’en peut plus. Sibylle pète un câble et désire se révéler telle qu’elle est et se sent. Elle se rebelle contre l’autorité parentale et les belles et grandes études que ses parents lui destinaient.
L’idée était bonne… par contre, j’ai trouvé que l’auteur abordait bien trop de thématiques en un seul livre pour que cela reste cohérent : une fugue, le bégaiement, un secret de famille, la maladie de la grand-mère, etc.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s