Une colonne de feu – Ken Follett

Une colonne de feu – Ken Follett

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follet nous livre ici le troisième tome de cette saga.
Nous sommes en 1558 à Kingsbridge et l’Europe est divisée en deux: d’un côté, les catholiques et, de l’autre, les protestants.
Cette guerre de religion connaît une flambée de violence, tant au Royaume-Uni que sur le continent européen.
Ned Willard intègre, alors, les services secrets de la reine Elisabeth Ire et n’a de cesse de poursuivre deux buts; servir son pays et œuvrer pour la paix.
Comme d’habitude, Ken Follett nous romance la grande Histoire avec de petites histoires. Le travail de recherche est toujours aussi impressionnant et le destin de ses personnages toujours prenant. Je dois, néanmoins, avouer que le livre contient quelques longueurs – certains diront, qu’avec 983 pages, c’est sans doute inévitable.
Pour information, en cette rentrée littéraire, Ken Follet publie – Le Crépuscule et l’Aube – qui est, en fait, le premier opus de la quadrilogie; une histoire de Vikings, en l’an 997, qui conduit aux portes des Piliers de la Terre.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s