Les Fleurs de l’ombre – Tatiana de Rosnay

Les Fleurs de l’ombre – Tatiana de Rosnay





Une résidence pour artistes flambant neuve. Un appartement ultramoderne, au 8e étage, avec vue sur tout Paris. Un rêve pour une romancière en quête de tranquillité. Rêve, ou cauchemar ? Depuis qu’elle a emménagé, Clarissa Katsef éprouve un malaise diffus, le sentiment d’être observée. Et le doute s’immisce. Qui se cache derrière CASA? Clarissa a-t-elle raison de se méfier ou cède-t-elle à la paranoïa, victime d’une imagination trop fertile?

Je n’ai pas vraiment accroché à ce roman de Tatiana de Rosnay.
Paris a été détruite par une attaque terroriste et tout le quartier de la Tour Eiffel a été réhabilité. Clarissa trouve, un peu par hasard alors que son second mariage se solde par une séparation, un logement dans ce quartier – un appartement moderne et froid géré par CASA où son assistant personnel / une voix numérique se charge de toute la logistique.
Clarissa ne s’y sent pas bien et, avec sa petite-fille, mène l’enquête afin de faire toute la lumière sur cette société CASA, propriétaire et gestionnaire de l’immeuble.
Cette dystopie ne m’a vraiment pas du tout convaincue.
Les seuls passages qui sauvent ce roman sont, pour moi, ceux qui parlent de la passion de Clarissa (romancière dans le livre) pour Romain Gary et Virginia Woolf.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s